Conseils & Astuces

Miser sur les soft skills pour se démarquer

Publié le 29 mars 2022 | Mis à jour le 29 mars 2022

 

Pour de nombreuses entreprises, des diplômes et un CV étoffé ne suffisent plus ! C’est grâce aux softs skills que les candidats font désormais la différence, surtout sur des postes où il y a de nombreux candidats.

VIP Stage & Alternance vous en dit un peu plus sur les soft skills et comment les mettre en avant pour réussir votre recrutement.

 

Définition des soft skills

Les soft skills, dites aussi compétences douces, correspondent aux compétences comportementales, relationnelles et émotionnelles qui relèvent de la personnalité du candidat.

Elles sont par définition propres à chaque personne et tiennent tant au contexte socio professionnel qu’à la personnalité propre des individus.

Elles sont complémentaires avec les hard skills – compétences dures- qui sont généralement acquises durant le parcours scolaire et la vie professionnelle comme la maitrise de langues étrangères, de logiciels informatiques…

 

Les différents types de soft skills

Comme indiqué précédemment, les soft skills sont des compétences comportementales et de savoir-être ; on peut les regrouper en 3 grandes familles qui sont la personnalité, la communication et l’agilité.

Les soft skills liées à la personnalité : leadership, créativité, affirmation de soi, empathie, persévérance, motivation, esprit d’équipe…

Les soft skills liées à la communication : aisance de prise de parole en public, collaboration, aisance relationnelle, pouvoir de persuasion…

Les soft skills liées à l’agilité : flexibilité, organisation, gestion du stress, capacité d’adaptation, esprit d’initiative…

 

Les soft skills les plus recherchées par les entreprises

En 2020, une grande étude a été menée par Linkedin qui a interrogé un large panel de professionnels des ressources humaines qui a fait ressortir le top 5 des soft skills les plus recherchées en entreprise :

  • Créativité
  • Conviction
  • Esprit d’équipe
  • Adaptabilité
  • Intelligence émotionnelle

 

Comment les recruteurs prennent ils en compte les soft skills ?

Selon une étude Monster, pour 52 % des recruteurs les soft skills sont un critère déterminant pour l’embauche d’un collaborateur et 44% les considèrent comme venant compléter les compétences purement techniques.

Ce sont donc de nouvelles techniques de recrutement qui sont mises en place pour pouvoir évaluer ces compétences dites douces et ainsi miser dessus pour réussir les recrutements.

          Via des fiches de poste permettant de cibler les soft skills attendues

Celles-ci sont désormais pour la plupart rédigées de manière à mettre en avant ces qualités recherchées. Pour cela, la collaboration des managers concernés est primordiale car ce sont eux qui connaissent le mieux les soft skills qui seront nécessaires dans leur équipe.

Plus les attentes mises en avant seront claires, plus le recrutement aura des chances d’être réussi.

          Via l’entretien d’embauche

L’étape de l’entretien d’embauche est primordiale pour pouvoir détecter les soft skills et découvrir la personnalité du candidat. Ainsi, le recruteur va partir des éléments avancés dans la candidature pour poser des questions ouvertes qui permettront de détecter les soft skills. Ces questions peuvent par exemple être : Qu’est ce qui vous plait dans le travail d’équipe ? Qu’est ce qui est motivant pour vous au sein d’une entreprise ? …/…

L’attitude du candidat lors de l’entretien est également un bon moyen de valider certaines compétences comportementales : ce dernier s’exprime t’il avec aisance et facilité ? Est-il passif ou au contraire apporte t’il de nombreux échanges lors de l’entretien ? …/…

          Via l’utilisation de tests de personnalité

Même si les résultats inhérents à ces tests sont à prendre avec du recul (en raison du stress ou bien encore du manque d’honnêteté du candidat), ces tests sont de plus en plus utilisés. Ils font la part belle à la mise en avant des soft skills.

Parmi les tests les plus utilisés on retrouve :

  • Le test SOSIE qui évalue dans le même temps la motivation et le comportement du candidat en dressant son profil. Il se base sur 12 valeurs personnes et interpersonnelles, 9 traits de personnalité et 4 styles de comportement.
  • Le test PAPI: il a pour objectif de décrypter le comportement professionnel d’un candidat pour mieux comprendre son rôle en entreprise à travers ses motivations, son comportement et ses besoins.
  • Le test MTI : ce test de personnalité définit 16 types de personnalité qui sont calculés sur une base de 4 critères d’évaluation : le comportement extraverti ou introverti, la prise de décision sentimentale ou logique, la collecte d’informations factuelle ou analytique et l’attitude ouverte ou fermée aux nouveautés.

Partager cet article sur les réseaux sociaux


D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Utiliser_Linkedin
Conseils & Astuces Actualités

Comment bien utiliser Linkedin quand on est étudiant

Metiers_batiment
Conseils & Astuces

Déconstruisons les préjugés sur les métiers du Bâtiment !

Le savoir devenir :  qu’est ce que c’est ?
Conseils & Astuces

Le savoir devenir : qu’est ce que c’est ?

entretien_embauche
Conseils & Astuces

Réussir sa présentation en entretien