Charte engagement

La présente charte défini ci-après les objectifs et les engagements des différentes parties les unes envers les autres, d’une part pour les stages (Partie 1) et d’autre part pour les contrats d’alternance (Partie 2).

 

1. Stages

La présente charte concerne les stages destinés aux étudiants, toutes filières et tous niveaux confondus, dans le cadre de l’obtention de leur diplôme, à l’exclusion de tout autre stage et d’emploi de vacances.

Afin de définir les responsabilités juridiques et administratives de chacun, une convention sera signée entre le stagiaire, l’entreprise et l’établissement de formation.

Ce stage devra permettre au stagiaire de s’intégrer dans le milieu professionnel et devra correspondre aux objectifs pédagogiques et à ses aptitudes personnelles. Il pourra aussi constituer un espace interactif qui pourra ne pas recouvrir nécessairement les compétences techniques naturelles de l’entreprise, où seront respectées tant la liberté du stagiaire que celle de l’entreprise, dans le choix des activités comme dans son organisation.

L’établissement de formation devra mettre en valeur les capacités du stagiaire à définir et à montrer concrètement ce qu’il pourra apporter à l’entreprise au cours du stage.

VIP Stage & Alternance, par l’intermédiaire du MEDEF Lyon-Rhône et de ses partenaires, assurera la promotion du site auprès des entreprises et des étudiants, en soulignant l’intérêt des stages pour les 2 parties.

 

Les objectifs

Pour le stagiaire :

Le stage lui permettra de :

  • Découvrir le monde de l’entreprise,
  • Mettre en valeur ses aptitudes professionnelles et acquérir de nouvelles compétences
  • Mettre en valeur ses qualités personnelles de motivation, de curiosité, d’initiative, d’autonomie et de dynamisme,
  • Mettre en pratique son savoir en vue d’obtenir son diplôme,
  • Faire de cette période d’immersion en entreprise une expérience concrète pour enrichir son CV et être opérationnel dès son premier emploi,
  • Conforter ou faire émerger son projet professionnel.

 

Pour l’entreprise : 

Le stage lui permettra de :

  • Contribuer efficacement et concrètement à la formation du stagiaire,
  • Préparer l’intégration des jeunes dans le monde de l’entreprise,
  • Créer une valeur ajoutée tangible, tant pour le stagiaire que pour elle-même,
  • Découvrir des candidats potentiellement intéressants pour un recrutement futur.

 

Pour l’établissement de formation : 

Le stage lui permettra de :

  • S’assurer de la cohérence « Formation/Entreprise »,
  • Assurer l’adéquation de l’enseignement aux conditions réelles du travail en entreprise,
  • Entretenir, de manière générale, un contact régulier avec l’entreprise, afin de favoriser l’adaptation et l’intégration du stagiaire dans le monde de l’entreprise,
  • Répondre aux exigences des contenus de formation imposés par les référentiels.

 

Les Engagements

De l’étudiant vis-à-vis de l’entreprise :

Le stagiaire s’engage à :

  • Une obligation de bonne fin (pour les formations supérieures, engagement de l’étudiant sur une mission donnée),
  • Effectuer l’intégralité de son stage, ce qui nécessite de sa part autonomie, motivation, rigueur, confidentialité, disponibilité et loyauté,
  • Respecter le règlement intérieur de l’entreprise.

Pour les formations supérieures :  rédiger un rapport ou un mémoire qui devra être présenté préalablement à la soutenance auprès des responsables de l’entreprise et remis dans les délais prévus.

Si le contenu le nécessite, le mémoire pourra rester confidentiel à la demande de l’entreprise.

 

De l’entreprise vis-à-vis de l’étudiant

L’entreprise s’engage à :

  • Proposer des stages utiles tant pour le stagiaire que pour elle-même, sous forme d’une véritable mission confiée à l’étudiant (exclusion des stages dits « stages photocopieurs », « machine à café » ou « saisie de fichiers »),
  • Se donner les moyens pour l’acquisition des compétences exigées,
  • Se donner les moyens d’accueillir convenablement le stagiaire, notamment en lui donnant les moyens de rédiger son rapport,
  • Désigner un « maître de stage » ou « tuteur » qui s’impliquera avec l’enseignant pour définir de manière précise l’organisation du stage et ses modalités en :
  • Le guidant,
  • Le conseillant tout en lui laissant l’autonomie nécessaire,
  • Assurant un suivi régulier de ses travaux,
  • Favorisant son intégration au sein de l’entreprise et en lui donnant l’accès aux informations nécessaires,
  • Participant à son évaluation.

L’entreprise s’attachera à :

  • Donner une réponse à chaque candidature reçue,
  • Ne pas embaucher durablement de stagiaires en lieu et place de salariés,
  • Ne pas embaucher de stagiaires pour encadrer d’autres stagiaires.

 

De l’Etablissement de formation vis-à-vis du stagiaire :

L’Etablissement d’Enseignement s’engage à :

  • Accompagner le stagiaire sans sa recherche de stage,
  • Assurer le suivi du stagiaire pendant la durée de son stage en lui affectant un enseignant référent qui veillera au bon déroulement de celui-ci (faciliter son intégration dans l’entreprise grâce à ses conseils),
  • Pour les formations supérieures qui l’exigent, organiser la soutenance pour permettre à l’entreprise d’y participer.

 

 

2. Alternance

La présente charte concerne les contrats d’alternance destinés aux étudiants, toutes filières et tous niveaux confondus, dans le cadre de l’obtention de leur diplôme.

L’apprentissage est un mode pédagogique spécifique qui permet l’acquisition simultanée d’un diplôme (ou d’un titre professionnel homologué) et d’une expérience professionnelle significative, en lien avec le diplôme préparé.

L’apprentissage est régi non pas par une convention, comme cela est le cas pour un stage, mais bien par un contrat de travail.

Dans cette relation tripartite entre l’apprenti, le centre de formation (CFA, Université, Grande Ecole…) et l’entreprise, cette dernière devient un des acteurs stratégiques qui permet à l’apprenti de de construire et valider son projet professionnel ainsi que d’élargir ses compétences.

VIP Stage & Alternance, par l’intermédiaire du MEDEF Lyon-Rhône et de ses partenaires, assurera la promotion du site auprès des entreprises et des étudiants, en soulignant l’intérêt de l’apprentissage pour les 2 parties.

 

Les objectifs

Pour l’alternant :

Le contrat d’alternance lui permettra de :

  • Découvrir le monde de l’entreprise,
  • Mettre en valeur ses aptitudes professionnelles et acquérir de nouvelles compétences,
  • Mettre en valeur ses qualités personnelles de motivation, de curiosité, d’initiative, d’autonomie et de dynamisme,
  • Mettre en pratique son savoir en vue d’obtenir son diplôme,
  • Faire de cette période d’immersion en entreprise une expérience concrète pour enrichir son CV et être opérationnel dès son premier emploi,
  • Conforter ou faire émerger son projet professionnel.

 

Pour l’entreprise :

Le contrat d’alternance lui permettra de :

  • Contribuer efficacement et concrètement à la formation professionnelle du stagiaire,
  • Préparer l’intégration des jeunes dans le monde de l’entreprise,
  • Créer une valeur ajoutée tangible, tant pour l’alternant que pour elle-même,
  • Découvrir des candidats potentiellement intéressants pour un recrutement futur.

 

Pour l’établissement de formation :

Le contrat d’alternance lui permettra de :

  • S’assurer de la cohérence « Formation/Entreprise »,
  • Assurer l’adéquation de l’enseignement aux conditions réelles du travail en entreprise,
  • Entretenir, de manière générale, un contact régulier avec l’entreprise, afin de favoriser l’adaptation et l’intégration de l’alternant dans le monde de l’entreprise,
  • Répondre aux exigences des contenus de formation imposés par les référentiels.

 

Les Engagements

De l’apprenti vis-à-vis de l’entreprise :

L’apprenti est un salarié. Ce statut lui impose donc des devoirs mais lui reconnait également les mêmes droits que l’ensemble des salariés de l’entreprise. Ces droits sont définis selon les conventions collectives, les accords d’entreprise ou bien encore par le code du travail.

L’apprenti s’engage à :

  • S’impliquer pleinement dans les missions qui lui sont confiées par l’entreprise,
  • S’intégrer et respecter les règles de l’entreprise, ainsi que celles de l’établissement de formation,
  • Être acteur de sa formation professionnelle en contribuant à la synergie entre les compétences développées en entreprise et les connaissances acquises au sein de l’établissement de formation,
  • Alimenter régulièrement son livret d’apprentissage, outil important d’évaluation et de communication entre son enseignant suiveur et son tuteur/maître d’apprentissage,
  • Participer à l’ensemble des cours dispensés en organisme de formation et se présenter aux épreuves du diplôme ou titre homologué.

 

De l’entreprise vis-à-vis de l’apprenti

L’entreprise est formatrice et joue un rôle capital dans l’évaluation professionnelle de l’apprenti. Elle doit mettre l’apprenti, reconnu comme salarié, en situation d’apprentissage de savoirs opérationnels et professionnels mais aussi de savoir-être en entreprise.

L’entreprise a pour obligation de choisir un tuteur /maître d’apprentissage qui puisse exercer ses missions premières, tout en assumant sa nouvelle fonction. Ce dernier est le référent professionnel reconnu comme compétent pour former l’apprenti et agréé par la DIRECCTE.

A travers ce tuteur / maître d’apprentissage, l’entreprise s’engage à :

  • Définir les missions de l’apprenti et les faire évoluer tout au long de la formation, en cohérence avec le diplôme,
  • Evaluer régulièrement le travail et la progression de l’apprenti,
  • Encadrer le travail de l’apprenti,
  • Coordonner la transmission des savoirs et des savoir-faire,
  • Organiser l’intégration de l’apprenti et avoir des contacts réguliers avec lui,
  • Être acteur dans l’accompagnement et la pédagogie de l’alternance : rencontres avec l’établissement de formation, exploitation du livret d’apprentissage…

 

De l’établissement de formation vis-à-vis de l’apprenti

L’établissement de formation est l’interlocuteur pour toutes les questions d’ordre administratif, financier et/ou juridique liées à l’alternance.

Il s’engage donc à :

  • Garantir la qualité de la formation en entreprise, comme dans l’établissement de formation,
  • Favoriser l’adéquation entre le(s) métier(s) visé(s) et la formation dispensée,
  • Veiller au bon déroulement du contrat d’apprentissage,
  • Permettre aux apprentis de suivre leur formation en se professionnalisant et contribuer ainsi à une insertion professionnelle optimale.

Le responsable pédagogique suiveur au sein de l’établissement de formation s’engage à :

  • Valider la mission proposée par l’entreprise,
  • Veiller à la motivation des futurs apprentis et à la cohérence de leur projet professionnel,
  • Veiller à la cohérence du déroulement de la mission avec les objectifs de la formation et accompagner l’apprenti dans l’évolution de son projet professionnel,
  • Surveiller la transmission des informations entre l’établissement de formation.

Centre de préférences de confidentialité